Post-partum : ce à quoi il faut penser !

image penser partum

Après avoir donné naissance, chaque nouvelle maman doit se pencher sur les soins post-partum. En effet, après l’accouchement, de nombreux changements se produisent et le corps essaie de s’ajuster pour se remettre de cette expérience. De l’allaitement aux effets post-partum, le corps sera épuisé, douloureux, gonflé et nécessitera une grande attention. Même si l’on s’est préparé depuis des mois à l’arrivée d’un bébé, il est aussi impératif de s’assurer d’avoir tout le nécessaire pour bénéficier d’un grand confort. Découvre dans cet article des conseils pratiques pour bien vivre l’expérience du post-partum.

Les accessoires incontournables du post-partum

Certains accessoires sont indispensables dans le cadre du post-partum. En effet, ils permettent d’améliorer le confort et de soulager les douleurs durant cette période.

Les serviettes post-partum

Durant les premières semaines après l’accouchement, il est possible d’avoir des saignements abondants ou des lochies. Face à cela, il te faudra des serviettes post-partum. Ce sont de grandes serviettes comportant une protection supplémentaire contre les fuites afin de te permettre d’être à l’aise. Renseigne-toi en amont sur les protections hygiéniques après l’accouchement avant de faire un achat.

Dans certains cas, le médecin peut te déconseiller l’utilisation de tampons ou de la coupe menstruelle des semaines après l’accouchement dans le but de limiter les risques d’infection.

Les coussins chauffants et les blocs de glace

Tu auras aussi besoin de coussins chauffants et de blocs de glace durant la période post-partum. Ces accessoires permettront de soulager différentes zones, telles que le périnée, l’incision de césarienne et les mamelons douloureux.

Bain de siège et sels

Ce bain de siège aidera à réduire l’enflure, mais aussi la sensation de douleur ou d’irritation. Mets de l’eau chaude dans la baignoire, ajoute quelques sels de bain de siège, puis prends 15 à 20 minutes pour te détendre. Dans la mesure du possible, fléchis les genoux ou suspends les jambes à l’extérieur de la baignoire afin de les maintenir hors de l’eau. Après avoir fini, tamponne ta peau avec une serviette et évite de la frotter.

Les sous-vêtements post-partum

Les sous-vêtements post-partum ont été pensés pour maintenir tout en place, que ce soit les coussinets, les blocs de glace ou encore les points de suture césarienne. Par conséquent, les femmes qui ont subi une césarienne peuvent également profiter de ces pièces. Certaines boutiques proposent même des culottes de récupération pelvienne postnatale afin de réduire l’élargissement du bassin après l’accouchement.

les culettes menstruelles

Les soins du périnée après accouchement

Il est également essentiel de prendre soin du périnée qui devient fragilisé pendant la grossesse et l’accouchement.

En ce sens, le massage du périnée est très recommandé par les sages-femmes à partir de la 34e semaine de grossesse afin de préparer le corps. En utilisant une huile spéciale à base d’ingrédients bio, il permet d’assouplir la zone afin de préparer les muscles et de limiter les risques de déchirures pendant l’accouchement. Après la naissance, le massage se révèle aussi utile pour soulager les problèmes de congestion et de douleur au niveau du périnée.

Effectue également une douche intime du périnée pour maintenir une bonne hygiène et réduire les risques d’infection. La pulvérisation du jet doux, pendant et après la miction, permettra ainsi d’éviter les douleurs causées par le frottement du papier toilette.

La rééducation du plancher pelvien

Beaucoup de nouvelles mamans sont envoyées chez un physiothérapeute périnéal, notamment quand elles souffrent d’incontinence urinaire ou quand leur périnée a été touché. Néanmoins, il est conseillé à toutes les femmes qui ont donné naissance de recevoir au moins une consultation de rééducation périnéale. Environ six semaines après l’accouchement, le professionnel sera en mesure d’évaluer les muscles abdominaux et du plancher pelvien. La rééducation permet donc de détecter un éventuel problème et de suggérer un traitement comprenant des conseils et des exercices.

Dans le cas d’un accouchement par voie naturelle, les muscles du plancher pelvien subissent un étirement maximal. Même s’ils ne se déchirent pas, ils ne retrouvent pas toujours leur tonus, ce qui peut provoquer un relâchement. Dans ce cas, la rééducation du plancher pelvien permet d’améliorer la reprise du tonus à ce niveau.

Pour un accouchement par césarienne, même si le bébé ne traverse pas le plancher pelvien pendant l’accouchement, il est possible que les muscles soient affectés. En réalité, le poids du bébé lors de la grossesse étire des ligaments qui maintiennent les organes en place dans le bassin. Cela entraîne dès lors une pression supplémentaire sur les muscles. Et en cas d’épisiotomie ou de déchirure du périnée, les exercices de rééducation permettront de renforcer le plancher pelvien, d’optimiser la vascularisation et la guérison de la cicatrice.

Les options contraceptives

Si tu ne souhaites pas avoir un second bébé tout de suite, alors je te conseille d’utiliser une solution de contraception deux semaines après la naissance. La première ovulation peut se produire entre 15 et 20 jours après l’accouchement si tu n’allaites pas. Si tu allaites exclusivement au sein, l’ovulation est rare, mais toujours possible. Dans le cas d’un allaitement mixte, tu présenteras un risque d’ovulation plus élevé. Puisque la date de la première ovulation postnatale ne peut être prévue, la contraception est donc une excellente option.

Si tu n’allaites pas, alors tu peux reprendre la méthode contraceptive que tu utilisais avant la grossesse. Un stérilet peut être implanté dans les 48 heures suivant un accouchement, ou alors après 4 semaines. La contraception par pilule peut être reprise deux semaines après la naissance. De même, il est possible de mettre en place un implant contraceptif dès la quinzième semaine postnatale.

Si tu décides d’allaiter, alors prends une micropilule ou une pilule microprogestative qui ne contient pas d’œstrogènes. La prise peut débuter à partir du 15e jour après l’accouchement. Tu peux également placer un implant contraceptif dès la troisième semaine et un stérilet après 4 semaines.

Un soutien moral lors du post-partum

Pour mieux vivre la période post-partum, n’hésite pas à solliciter le soutien moral de ton partenaire et de tes proches. C’est d’ailleurs dans ce contexte que le congé paternité trouve toute son utilité. Il permet aux nouveaux papas de prendre du temps pour leur famille et est même indemnisé par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie sous conditions.

aide moral pour la dépression post partum

Par ailleurs, ta maman, ta sœur, ta belle-maman ou encore tes amis proches peuvent te prêter main forte. Certains peuvent faire les courses pour toi tandis que d’autres feront le ménage et prépareront le repas. Ils peuvent également s’occuper du bébé pendant quelques heures. L’objectif est de te soulager afin que tu puisses avoir du repos, prendre l’air et mieux te détendre.

Le post-partum est une période où le corps se régénère et où bébé se développe. Le chemin vers le rétablissement post-partum ne sera donc pas une partie de plaisir, mais il est possible de rendre cette expérience moins stressante en utilisant certains éléments indispensables et en bénéficiant d’un soutien moral.

Article invité

337 views

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.