Comment faire les courses avec son enfant et cuisiner avec lui ?

Comment faire les courses avec son enfant

Nous sommes tous passés par là : nous avons amené l’enfant au supermarché dans l’espoir vain que tout se passera rapidement et sans incident jusqu’à la caisse. Malheureusement, cela ne se passe jamais comme ça, avec des demandes incessantes d’aliments malsains, de boissons sucrées et des crises de colère occasionnelles.

Lorsque de jeunes enfants entrent dans un grand supermarché (ou dans n’importe quel magasin d’ailleurs), ils entrent littéralement dans un monde de possibilités infinies et ne comprennent tout simplement pas pourquoi nous ne pouvons pas acheter une télévision à écran plasma de 52 pouces en même temps que le dîner de ce soir.

Évitez la crise de nerfs

L’un des trucs les plus simples pour éviter la crise des enfants au supermarché est de ne pas les amener. Simple, non ? Bon, ce n’est peut-être pas toujours possible. Mais si vous êtes coincé avec deux enfants, apprenez à limiter les dégâts en ne les amenant que lorsqu’ils sont bien nourris, bien reposés et pas malades.

Si un enfant passe plus d’une heure dans les magasins, vous entrez dans le domaine de la crise de nerfs. Prévoyez donc un moment où les supermarchés sont calmes, par exemple les soirs de semaine, afin d’éviter les longues attentes dans les parkings et les files d’attente aux caisses.

Avant de partir prévoyez une liste de courses et penser à faire participer vos enfants.

L’un des moyens classiques de contrôler la frénésie du supermarché est de parler aux enfants avant qu’ils n’entrent. Dites-leur quel comportement vous attendez et ce qui ne sera pas autorisé. Assurez-vous qu’ils comprennent que courir partout en criant à tue-tête n’est pas une option.

Pourquoi ne pas les faire participer en regardant avec eux ce qu’il manque à la maison. Cela aura pour effet de les responsabiliser et de leur donner un objectif une fois au magasin ?

Vous essayez probablement de vous souvenir de ce que vous allez acheter et vous avez fait une liste de courses, alors pourquoi ne pas impliquer les enfants et leur demander de vous aider à chercher des articles pour vous avec leur propre liste. En vous aidant, ils pourront, nous l’espérons, accélérer le processus et le rendre plus intéressant pour eux. Mais attention, ils peuvent glisser des chocolats et des bonbons non désirés dans le chariot !

En cliquant sur l’image ci-dessous, vous allez pouvoir récupérer gratuitement une liste de courses à imprimer pour organiser vos courses avec vos enfants et vous allez aussi récupérer un menu de la semaine vierge pour organiser vos repas et vos recettes.

Liste de courses à imprimer gratuitement

« Récompensez » les bons comportements

Offrez de temps en temps à votre enfant une récompense pour avoir terminé le voyage sans problème. Il peut s’agir d’un petit article qu’il choisira dans le magasin ou d’un article apporté de la maison. Si votre enfant se comporte bien, félicitez-le et accordez-lui beaucoup d’attention tout au long et à la fin du voyage. Dans le cas contraire, essayez d’ignorer ou de minimiser l’attention que vous portez au comportement problématique.

Ce qui est peut-être intéressant c’est de lui proposer en récompense de faire à manger avec vous ?

Faire la cuisine avec son enfant facilement

Comme l’explique le carnet rose dans son blog, il est intéressant de toujours être organisé.

1. Commencez par des recettes faciles qu’ils aiment manger.

Une fois qu’il aura développé son intérêt et son goût, vous pourrez introduire de nouvelles saveurs et des recettes plus difficiles.

2. Choisissez le bon moment.

Comme pour tout ce qui concerne les enfants, en particulier les tout-petits, le moment est essentiel. Il y a des moments où ils préfèrent courir partout plutôt que de vous aider dans la cuisine. Choisissez un jour où vous n’êtes pas pressé et où votre enfant est de bonne humeur.

3. Concentrez-vous sur l’exposition et non sur le résultat.

Surtout si vos enfants sont plus jeunes ou n’aiment pas la nourriture.

4. Attribuez des tâches appropriées.

Gardez à l’esprit qu’ils n’ont pas besoin de participer à toutes les étapes de la cuisine. Si vous avez un enfant de 3 ans et un autre de 8 ans, ils peuvent tous deux travailler sur les différentes tâches que vous leur confiez.

5. Ce n’est pas grave si les choses se salissent.

Apprenez-leur l’habitude de nettoyer. Donnez-leur des tâches faciles à nettoyer. Vous ne voulez pas qu’ils se sentent sous pression et perdent tout intérêt.

6. Incorporez les apprentissages.

Enseignez-leur les mathématiques, la culture, les ingrédients, la langue, l’esprit d’entreprise et la science derrière la cuisine (ce que fait la vapeur, comment fonctionne l’électricité, etc). Incorporez ses jeux, chansons ou personnages de dessins animés préférés dans la recette. Donnez un nom accrocheur au projet de cuisine ! Soyez créatif, et vous verrez que cuisiner avec des enfants est la meilleure activité d’apprentissage pratique.

7. La sécurité avant tout.

Apprenez-leur à recourber leurs doigts lorsqu’ils utilisent un couteau. Rappelez-leur de se tenir à distance de la source de chaleur. Surveillez-les si vous les laissez cuisiner sur la cuisinière.

8. Soyez patient et ne forcez pas les choses.

Si votre enfant ne montre aucun enthousiasme, ne le forcez pas mais n’abandonnez pas complètement. Un enfant passe par différents stades de développement. Il se peut qu’il soit heureux de casser les œufs lorsque vous reprendrez l’activité.

9. Faites appel à leurs sens.

Faites-leur goûter les assaisonnements, toucher les légumes frais, sentir les épices et écouter le grésillement de la poêle chaude.

Article invité

368 views

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.