Au fait, j’ai peut-être un cancer du col de l’utérus

C’était il y a un peu plus de 12 ans. A cette époque nous n’étions plus ensemble. J’avais enfin compris que c’était un coureur de jupon (expression bien vieillotte!!). A cause de lui, j’ai passé un tas d’examens. Puis une fois, une infirmière m’a dit: “il aurait très bien pu vous refiler autre chose, voyez le positif…”. Oui c’est vrai, il aurait très bien pu me refiler le VIH… Je m’en sortais avec juste papilloma virus… Le virus qui donne le cancer du col de l’utérus.

Heureusement, depuis que je prends un moyen de contraception je suis suivi tous les ans par un gynécologue. Les frottis ont donc fait parti de mes examens annuels.

Puis un jour on vous dit: “Mademoiselle il va falloir vous surveiller de prés, je n’aime pas trop ces résultats”.

Puis le virus évolue…

C’est alors que le médecin décide d’y remédier. Pour ma part ce fut de “simples” lésions… Rdv pris, c’est parti pour se débarrasser de ce virus.

A cette période je venais de rencontrer l’Homme. Celui qui m’a tenu la main pendant toute cette période, avant, après et encore maintenant. Il a été super compréhensif. Il ne s’est pas enfui en courant, il a lui même pris ses précautions pour pas qu’il me recontamine. Car oui l’homme est porteur mais n’a pas de symptômes.

Puis, à cette époque, je me souviens avoir dit un jour à mes parents, dans la voiture “Ah au fait j’ai peut-être le cancer du col de l’utérus”…

Je me souviens de ce jour où j’espérais que tout soit fini. On nous donne rdv. On attend. On passe en blouse bleue. Tu écartes les jambes devant plusieurs personnes comme lors d’un accouchement, et… tu attends.

Le laser fait son job. J’avoue n’avoir rien ressenti. Ce fut rapide même. Presque humiliant aussi.

Puis tu ressors comme tu es venue.

Heureusement mon Homme était là à m’attendre. Je me plongea dans ses bras et pleura comme pour me vider de tout cela. Tout ce stress, cette peur et cette haine. Un passé que je devais oublier, une page que je devais tourner.

Puis les examens (frottis) furent très réguliers afin de voir si le virus ne revenait pas.

Par chance depuis j’ai eu 2 beaux enfants et je n’ai plus besoin de préciser à ma gynéco que j’ai été atteinte du virus.

Par chance le cancer n’est pas un mot de mon vocabulaire. J’ai pu l’arrêter avant qu’il s’installe. Ce ne fut pas le cas d’une connaissance qui malheureusement (à cause d’un gynéco très mauvais) n’a pu voir le virus arrivé, et qui l’a donc emporté l’an dernier…

Comme quoi NON ce virus ne s’en prend pas qu’aux autres.

En vouloir à mon ex n’était pas forcément la bonne réaction. Ce virus peut être porté par des gens très bien, des hommes très bien qui ignorent qu’ils l’ont.

Je ne sais pas si le vaccin est une bonne solution. En tout cas la prévention, le suivi annuel sont plus qu’importants! C’est primordial!

Alors, stp, vérifie cela régulièrement pour dépister à temps un éventuel cancer du col de l’utérus!

Mots d’maman

J’ai trouvé un site intéressant par ICI.

Et retrouve ICI un autre article de cette rubrique.

32 thoughts on “Au fait, j’ai peut-être un cancer du col de l’utérus

  1. CC, dans mes souvenirs, il me semble avoir eu un virus de ce genre mais ça remonte au début où j’étais avec mon homme il me semble. J’ai aussi eu une mononucléose en même temps. La totale ! Et c’est vrai que c’est bénin mais que ça peut dégénérer. Pour ma part, pas de laser, c’est pour ça que tu me mets le doute…

  2. Hello
    Heureusement en France, les femmes sont bien suivies ce qui permet d’agir avant qu’il ne soit trop tard. Le laser est en plus absolument pas douloureux et la séance rapide pour un résultat parfait. Le tout est de faire preuve de prévention : un suivi chez le gynécologue peut sauver une vie !
    Bises

  3. Ton texte est touchant, et je te souhaite tout le bonheur du monde comme le dit la chanson. On a de la chance en France de pouvoir quand même être suivie et faire des dépistages régulièrement.
    Pour ma part, j’y échappe pour le moment mais le mot cancer est tout de même venu frapper à ma porte il y a 7 ans. heureusement, c’est du passé maintenant, mais c’est une expérience qui m’a marquée à vie, tant physiquement que psychologiquement.
    Bises
    Elsa

    • Motsdmaman says:

      Non aucun quand on porte seulement le virus (pour ma part). Après oui il y a des symptômes quand on a ce cancer (mal au bas ventre par exemple) mais heureusement je n’ai pas connu ça

  4. Ma meilleure amie l’a eu et je fois dire que cela m’a vraiment inquiétée et marquée. C’était il y a 4 ans. De notre génération nous n’étions pas vaccinées. Les jeunes filles de nos jours ont de la chance de pouvoir le faire.

  5. crozaclive says:

    ça n’arrive pas qu’aux autres, perso, je me suis fais opéré d’une grosseur et j’ai tout un suivi aujourd’hui et je peux dire comme toi, qu’il faut être vraiment bien entourée et en parlait parce que ça sert à rien de tout garder pour soit…;

  6. Leslie says:

    Ton texte est touchant, ça n’arrive pas qu’aux autres malheureusement. Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ton compagnon c’est très bien qu’il t’es aider.

  7. Serena says:

    Coucou,
    Oh je suis désolée de voir que tu as connu tout ça ! C’est vrai que c’est important de surveiller tout ça de près, et dès qu’on est jeune. Le souci c’est que les jeunes n’ont pas conscience que c’est important en général…
    En tout cas plein de belles choses à toi maintenant !
    Gros bisous 🙂

  8. Journaldunerondeastucieuse says:

    Bonsoir c’est vrai qu’on en parle pas assez de la prévention du cancer du col de l’utérus et beaucoup ne se font plus suivre depuis des années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.