j'raconte ma vie de maman

Mes chères Barbies

Mes chères Barbies,

Nous avons joué ensemble pendant des années, même un peu trop longtemps… Je vous ai collectionnées, bichonnées mais parfois un peu torturées (à 6 ans je devais penser que les cheveux de poupées allaient repousser dans la nuit…). J’étais tellement heureuse d’en avoir une nouvelle à mon anniversaire ou à Noël… Puis, un jour, je vous ai laissées dans le grenier, tel quel, à la même place que le dernière fois où vous avez bougé pour la dernière fois justement. Des dizaines, voir des vingtaines de Barbies attendaient là… Un Ken par ci, un autre par là. Une piscine, des vêtements en vrac…

Elles attendaient, comme moi, de mouvoir grâce à une petite fille. J’étais persuadée que vous retrouverez vie, que ma fille vous donnerez une seconde chance. Je pensais rejouer avec elle(s), retomber en enfance…

Et puis j’ai eu un deuxième garçon… Il faut vous faire une raison, je ne jouerai plus avec vous, vous allez devoir trouver une autre petite fille pour jouer, imaginer, vous inventer une vie, une histoire d’amour, des sorties…

Non, mes chères Barbies, votre seconde vie n’est pas dans notre famille… Même l’existence d’une petite nièce ne semble pas prévue…

De tout votre groupe, seule la Ferrari semble plaire à mes fistons. Elle sauve l’honneur!

Mais, en secret, j’en ai quand même gardé une… Une seule, intact, dans sa belle robe rose brillante, on croirait une princesse. Non pardon, c’est une princesse bien évidemment! Qu’elle serve un jour ou pas, elle fait partie de ma vie… Mais gardons espoir, qui sait, peut-être qu’un jour elle servira à quelqu’un de la famille!

mots-d-maman-barbie

Vraiment désolée mes chères Barbies, ici c’est petites voitures, Mario, IronMan, Cars et autres jeux de garçons…

On tourne la page et on vous vend/donne, une seconde vie vous attend tout de même…

PS: vous êtes carrément plus canons que la nouvelle génération!

Mots d’maman

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :